lundi, avril 27, 2015

FONDATION FRANCO MARIA RICCI : le Labyrhinte

OUVERTURE MAI 2015 de la  
FONDATION FRANCO MARIA RICCI, FONTANELLATO, PARMA

Le Labyrinthe de Franco Maria Ricci, qui couvre sept hectares de terrain dans sa propriété de La Masone, dans la campagne parmense, à Fontanellato (25 km au nord-ouest de Parme), a été entièrement réalisé avec des plants de bambous de différentes espèces.
Le complexe du labyrinthe fait partie de la Fondation FMR qui accueillera des espaces culturels sur plus de cinq mille mètres carrés, destinés à abriter la collection d’art de Franco Maria Ricci (environ cinq cents oeuvres du XVIIème au XXème siècle), une bibliothèque consacrée aux exemples les plus illustres de typographie et de graphisme, dont des nombreuses oeuvres de Giambattista Bodoni et la totalité de la production d’Alberto Tallone ainsi que la collection de tous les livres édités par Franco Maria Ricci en cinquante ans d’activité qui viendront compléter cette collection historique.


FRANCO MARIA RICCI, designer graphique
Franco Maria Ricci, est né, et grandit, à Parme le 2 décembre 1937 dans une famille aristocratique et lettrée d'origine génoise. Diplomé en géologie, il va néanmoins se consacrer à ce qui le passionne : l'art et la littérature. C'est donc à Parme, en 1963 qu'il ouvre une agence de design graphique où il produit des affiches, des calendriers, des catalogues, du packaging, des logos... faisant du raffinement et de la recherche esthétique sa marque de fabrique. 
 
Spécialiste de l'œuvre du typographe Giambattista Bodoni, qui fut le directeur de la Stamperia ducale di Parma, il en rééditera le Manuale tipografico, publié pour la première fois en 1818. Tout son travail et son art de vivre seront empreint des codes esthétiques de Bodoni (rigueur, élégance, bon goût et charme)
Les publications de Franco Maria Ricci se caractérisent par leur raffinement esthétique, avec une prédominance du noir en guise de fond, et par le symbole de la ville natale de l'éditeur : la violette de Parme, stylisée avec seulement trois pétales. Toutes ces publications restent fidèles à la police d'écriture Bodoni.


FRANCO MARIA RICCI, éditeur
" sous son vernis d'esthétisme un peu trop brillant ("la plus belle revue du monde"), sous ses dehors vaguement dandy, FMR menait une action profondément militante, éclairant, exhumant, réhabilitant ce que le temps, la paresse ou l'incurie avaient contribué à offusquer ; trop conscient aussi des limites artificielles qu'imposent les cultures nationales, et de la dérive des œuvres et des valeurs de l'histoire" 
(Patrick MaurièsLe Monde de l'Art, 2010)
En 1967, les éditions F.M.Ricci réédite l'Oratio Dominica, autographée par le pape Paul VI. De 1972 à 1980, Ricci publie en 18 volumes une réédition intégrale de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, en fac-similé, puis, de 1973 à 1982, les 12 volumes d'une série consacrée aux graphistes contemporains. 
Parmi les différentes collections du fond Ricci, on citera : « Les Signes de l'homme », qui met en regard une œuvre ou un thème artistique et le texte d'un ou de plusieurs écrivains prestigieux.
 En 1977, JORGE LUIS BORGES crée la collection : « Bibliothèque de Babel » (la seule collection littéraire dirigée  par Borges), trente titres qui republient des œuvres rares voire introuvables édités en italien, en français et en anglais.
En 1982, les éditions Ricci sortent la très célèbre revue d'art FMR, la « perle noire de l'édition italienne » selon F. Fellini, dont le titre correspond aux initiales de Franco Maria Ricci tout en formant un jeu de mot, en français, avec l'adjectif éphémère.
En 1984, les éditions Ricci lancent la revue KOS, consacrée à la science, et en 1988 la revue Grand Tour, consacrée à l'Europe culturelle et artistique et Le Quirinal, la revue d'art et d'histoire de la présidence de la République italienne.






FRANCO MARIA RICCI bibliophile et collectionneur
Pendant plus de quarante ans, cet esthète épris d'élégance a poursuivi sa quête du raffinement dans les ouvrages luxueux de la collection FMR comme dans ses acquisitions d'œuvres d'art qui confirme son goût des Lumières italiennes



FONDATION FRANCO MARIA RICCI, FONTANELLATO, PARMA
 
 
 
La vente des Editions FMR qui a permis le financement du Labirinto commencé en 2005. Son ami Jorge Luis Borges, valorise le labyrinthe en le peignant comme le symbole de la perplexité des hommes face aux mystères de la vie. De nombreuses œuvres sont imprégnées du dédale, qui peut représenter un mouvement de l’extérieur vers l’intérieur, de la forme à la contemplation, de l’espace à l’absence d’espace, du temps à l’absence de temps, de la multiplicité à l’unité. Le labyrinthe devient l’image d’un chaos initial ordonné et agencé par l’intelligence humaine.
Ce labyrinthe (le plus grand du monde), qui a renoncé aux buis traditionnels de l'école anglaise pour les bambous, s'inspire des lignes géométriques des mosaïques romaines, encadrant le tout dans une forme d'étoile, figure représentative des villes fortifiées de la Renaissance. Huit hectares de labyrinthe pour un carré de 300 mètres de côté, trois km de parcours sous des galeries végétales hautes de 5 mètres ; soit soixante mille bambous de vingt-cinq espèces différentes provenant pour l'essentiel de la bambouseraie française d'Anduze, mais aussi de Chine. En son centre les architectes Pier Paolo Bontempi et David Dutto ont épousé le goût néo-classicique de leur commanditaire. Les bâtiments accueillent un musée-bibliothèque, où sera présentée toute la production éditoriale de FMR, sa collection de livres rares et anciens, sa collection d'œuvres d'art. On compte aussi une église pyramide, une Summer School of Art et un restaurant.
Un beau livre a précédé cette ouverture : Labirinti, de Franco Maria Ricci (Editions Rizzoli), préface de Umberto Eco textes de Giovanni Mariotti et Luisa Biondetti.











Repère cartographique 
(Parme, Sites Verdi, Fondation FMR)
clic sur image = agrandir



lundi, avril 20, 2015

VIGNOBLES en TOSCANE

La Toscane est passée en une génération du statut de producteur de vins ordinaires, dont la fameuse fiasque (couverte de rafia) de Chianti est le symbole, a un statut de région phare de la viticulture italienne avec le Piémont. Les progrès les plus importants ont été effectués avec les vins rouges classiques de cette région et ce n'est pas par hasard si six des vingt-un D.O.C.G. proviennent de Toscane (Brunello di Montalcino, Vino Nobile di Montepulciano, Chianti, Chianti Classico, Carmignano et Vernaccia di San Gimignano).

Le Chianti est toujours la force dominante de la Toscane et le cépage Sangiovese est le cépage roi de cette région. La diversité de la Toscane avec ses nombreuses collines escarpées et à la végétation différente, donne aux vins qui proviennent de ce cépage une très grande individualité. Ce cépage, sans doute déjà connu des Etrusques, se caractérise par une maturation lente et se vendange généralement au mois d'octobre. C'est un cépage qui donne des vins riches en alcool mais non dépourvus de finesse car les meilleurs vignobles sont plantés en altitude à plus de 500 mètres. Les meilleurs domaines ont maintenant replanté les vignobles avec des clones moins productifs, effectuent des tailles plus courtes et utilisent de plus en plus pour l'élevage les fûts plutôt que les foudres. Ils ont redonné à ce cépage ses lettres de noblesse.

Le développement de l'encépagement dans la région littorale en Merlot et Cabernet Sauvignon (qui peut légalement être assemblé pour 10% avec le Sangiovese) a aussi contribué à l'avènement des "Supers Toscans" avec des proportions variables de ces cépages. Ces vins, qui échappent souvent à la réglementation sur les D.O.C., sont vendus sous le nom de Vino da Tavola ou de I.G.T. et certains comptent parmi les plus grands vins italiens. (cf. Vins du Monde)

OENOTOURISME
SELECTION DE DOMAINES
En bref, géographiquement on peut distinguer quatre grandes sous-régions assez homogènes. CHIANTI, MONTEPULCIANO, MONTALCINO où le Sangiovese règne et la ZONE LITTORALE où c'est le Merlot et le Cabernet-sauvignon qui ont la suprématie. (cf.RVF)

CHIANTI CLASSICO


.

.

.  
Fer de lance du renouveau viticole toscan, le Chianti s'est un peu dispersé du fait d'extension territoriale. Le Chianti Classico, qui ne recouvrait que neuf communes viticoles au sud de Florence, réunies pour la plupart dans le consortium Gallo Nero, a depuis 2005, sous l'impulsion du baron Giovanni Ricasoli, fusionné  avec le consortium qui regroupait les producteurs du Chianti senese.
BARGINO-SAN CASCIANO di VAL D'ELSA (Firenze)
ANTINORI : antinorichianticlassico.it/

SAN POLO-GREVE IN CHIANTI (Firenze)
TENUTA LA NOVELLA : www.tenutalanovella.com
 
PANZANO (Firenze)
FONTODI : www.fontodi.com

BARBERINO VAL D'ELSA (Firenze)
ISOLE e OLENA : lien ; tél. +39 055-8072763
GAIOLE IN CHIANTI (Siena)
CASTELLO DI AMA : www.castelloama.com  
BROLIO : www.ricasoli.it
CASTELLINA IN CHIANTI (Siena)
CASTELLO DI FONTERUTOLI : www.fonterutoli.com
CASTELNUOVO BERARDENGA (Siena)
FELSINA : www.felsina.it


VINO NOBILE DE MONTEPULCIANO
Le Vino Nobile de Montepulciano est issu de 70% de Sangioves (prognolo gentile) et 30%de cépage d'appoint. Il doit murir 24 mois avant sa commercialisation. Le Rosso di Montepulciano plus simple et commercialisation plus précoce.
.
.

MONTEPULCIANO  (Siena)
POLIZIANO : www.carlettipoliziano.com
VALIANO DI MONTEPULCIANO
AVIGNONESI : www.avignonesi.it/it

MONTEPULCIANO
CANTINE DEI : www.cantinedei.com

MONTEPULCIANO
FATTORIA VALDIPIATTA : www.valdipiatta.it


BRUNELLO di MONTALCINO
 Ce vin qui fait "actuellemet un tabac" aux USA est moins connu en France. À côté de géants comme BANFI ou FRESCOBALDI, on compte de nombreux petits producteurs de qualité.
.
.
MONTALCINO
AZIENDA SALVIONI : www.aziendasalvioni.com

PELAGRILLI-MONTALCINO
SIRO PACIENTI : www.siropacenti.it

MONTALCINO
CASANOVA di NERI : www.casanovadineri.it

FIESOLE-MONTALCINO
SILVIO NARDI : www.tenutenardi.com

MONTALCINO
FATTORIA dei BARBI : www.fattoriadeibarbi.it


ZONE LITTORALE des SUPERTOSCANS
Dans cette zone littorale (cf. Toscane étrusque et Maremme et Côte étrusque), Bolgheri est le fief œnologique des supertoscans, vins modernes faits pour l'essentiel  à base de cépages bordelais. Le prix des terrains ayant suivi le succès a poussé les producteurs à investir dans la Maremma, au sud de Grosseto.
.
.

 CAPANNE-BOLGHERI
TENUTA SAN GUIDO-SASSICAIA : www.tenutasanguido.com
BOLGHERI
LE MACCHIOLE : www.lemacchiole.it
NOTRI-SUVERETO
TUA RITA : www.tuarita.it
CASTAGNETO CARDUCCI
MICHELE SATTA : www.michelesatta.com
PIAGGE DEL MAIANO-GROSSETO
FATORIA LE PUPILLE : www.fattorialepupille.it

REPERE CARTOGRAPHIQUE
clic sur image = agrandir

LIENS de proximité :
Territoire du Chianti
CASTELLO DI AMA, Vin et Art contemporain

Territoire de Montalcino et Montepulciano
LES CRETES SIENNOISES

Territoire de la zone littorale
MAREMME et Côte étrusque


HÔTELS de charme en Toscane (cf. sommaire Italie du Nord II)
VAL D'ORCIA
. MONTALCINO
Hotel Vecchia Oliviera www.vecchiaoliviera.com
Hotel Giglio www.gigliohotel.com
. MONTALCINO-CASTELLO POGGIO alle MURA
 Hotel Castello Banfi www.castellobanfiilborgo.com/it/hotel
. MONTALCINO-CASTELNUOVO dell'ABATE
 Castello di Velona www.castellodivelona.it

. MONTEPULCIANO
Villa Cicolina www.villacicolina.it
La Dionora www.dionora.it


ZONE LITTORALE 
CASTIGLIOCELLO Casal del Mare www.casaledelmare.it
BIBBONA-MEZZELUNE : Podere Le Mezelune www.poderelemezzelune.it
BIBBONA Village : La Locanda di Villa toscana www.lalocandadivillatoscana.it
BOLGHERI : Tenuta Donna Olimpia 1898  www.donnaolimpia1898.it
SAN VICENZO : Poggio ai Santi Agriturismo www.poggioaisanti.com
SCARLINO : Relais, B&B et Lodges Vedetta www.relaisvedetta.eu/

mercredi, avril 01, 2015

Vignobles et Art contemporain en Toscane






VIN et ART CONTEMPORAIN
Dans un article de 2012, l'Observatoire d'art contemporain écrivait : "Le vin est un produit d'exception à forte charge culturelle et symbolique qui a pourtant le plus grand mal à trouver les codes d'images et de sens, en phase avec sa force d'imaginaire. Stratégie de marque ou pas, le lien avec l'art peut s'avérer pertinent et performant."
Et de rappeler "qu'en 1924, le Baron Philippe de Rothschild demande à l'artiste Jean Carlu la création d'une oeuvre originale pour orner l'étiquette des bouteilles du millésime de la même année. L'approche s'avère visionnaire et pionnière par la volonté de valoriser la culture du vin d'une autre manière que la représentation du château. Même si cette expérience n'a pas de suite immédiate, le message véhiculé est : ce vin d'exception, c'est de l'art, il traverse le temps. La collaboration avec des artistes reprend en 1945 date à partir de laquelle chaque millésime appellera une oeuvre originale. Ainsi se succéderont Miro, Kandinsky, Picasso, Francis Bacon, Niki de Saint Phalle et dernièrement Bob Wilson, Kabakov, Lucian Freud, Bernar Venet"... 
Aujourd'hui, en France, les expériences se multiplient et de citer les plus représentatives : 
À Bordeaux, le Château Smith Haut Lafitte, commande chaque année à un artiste une sculpture qui prend place dans le vignoble.
En Provence, la Commanderie de Peyrassol a créé un parcours artistique dans son vignoble, où l'on peut admirer une cinquantaine d'œuvres d'artistes tels que Jean-Michel Folon ou Barry Flanagan. 
Dans le même esprit, le Château La Coste propose une balade au milieu d'œuvres architecturales et des sculpteurs de renommée mondiale, comme Louise Bourgeois, Calder, Tadao Ando, Jean Nouvel et Richard Serra. Des initiatives qui transforment les domaines viticoles en structures culturelles et touristiques.

EN ITALIE  
Mais ces initiatives ne se limitent pas qu'à la France et les artistes sont de plus en plus nombreux à intervenir dans les vignobles comme si "l'intimité entre artiste et viticulteur fonctionnait comme une synthèse entre nature et art". Concernant les gestes architecturaux les plus spectaculaires et pour ne citer que les stars : en Italie :  Renzo Piano en Toscane (Cantina Rocca di Frassinello, à Gavorrano, province de Grosetto), Mario Botta (Cantina Petra à Suvereto, province de Livorno), Arnaldo Pomodoro en Ombrie (Tenuta Castelbuono, Cantalupa, Bevagna)
Pour d'autres, producteurs-collectionneurs, il n'est pas rare que leur rapport à l'art les amènent à faire côtoyer dans leurs caves et sur le domaine de véritables galeries d'art où sont présentées leur collection personnelle permanente. Le cas le plus emblématique est celui de Marco et Lorenza Passanti au CASTELLO DI AMA de Gaiole in Chianti (Toscane), dont la démarche ne se limite pas à "collectionner" mais à expliciter ce que le vin et l'art ont en commun. Dans une interview, Marco explique que Castello di Ama produit depuis longtemps des vins de terroir de qualité qui se confrontent à l'épreuve du temps. Ce même temps, qui  détermine aussi de la postérité d'un artistes. Ici, les artistes sont invités à séjourner, pour, comme l'œnologue, s"imprégner et être inspiré par l'esprit des lieux, pour créer une pièce spécifique pour cet endroit unique. Une expérience renouvelée tous les ans, à la cadence des vendanges.


CASTELLO DI AMA 
"Depuis Radda (in chianti), on rejoint le côteau de Ama distant de 3 miles ; ici se trouvent les maisons des Pianigiani, Ricucci et Montigiani, les plus réputées du Chianti, des gens du cru, qui pour leur terre et pour la vigne, donnent le meilleur d'eux même, n'attendant comme récompense que la réussite de leurs efforts. Tout autour de Castello di Ama, s'étendent les plus belles collines et vallées de la région, dont la fertilité permet de cultiver à merveille le blé, les oliviers et la vigne."... Voici ce qu'écrivait au XVIIIe siècle, Leopold II de Habsbourg, Grand Duc de Toscane, relaté sur une plaque d'époque d'un palais du bourg, propriété du castello. 
Dans les année 70 un groupe de familles venant de divers horizons, séduites par le charme des lieux, décidèrent de rendre à Ama sa gloire passée et de produire un Chianti Classico, digne de concurrencer les meilleurs crus de ce vignoble qui compte parmi les plus "blasonné" du monde.

Aujourd'hui Lorenza Sebasti, héritière d'une des familles pionnières et Marco Pallanzi, "Toscan DOC" et œnologue de l'année 2013 pour Gambero Rosso, gèrent le domaine. Leur souci fut toujours la recherche de l'excellence, excellence récompensée : leur Chianti Classico San Lorenzo Gran Selezione 2010 fait partie du Top 10 (2015) des meilleurs vins du monde de la revue US Wine Spectator
Souci de qualité aussi en ce qui concerne leur collection composée d'œuvres uniques faite pour le lieu ; projet créé en collaboration avec Lorenzo Fiaschi de la Galleria Continua de San Gimignano.

VISITE








et plus ...
Depuis 2000 artistes qui se sont succédés :
Michelangelo Pistoletto, Daniel Buren, Giulio Paolini, Kendell Geers, Anish Kapoor, Chen Zhen, Carlos Garaicoa, Nedko Solakov, Cristina Iglesias, Louise Bourgeois, Ilya e Emilia Kabakov, Pascale Marthine Tayou, Hiroshi Sugimoto. 

DEGUSTATION

VISITE et DEGUSTATION (vins et huile d'olive) sur réservationOuvert tous les jours de 10 h à 18 h, tél. 0039 (0)577 74069, environ 35€/pers.

RISTORO DI AMA
Ouverture à partir du 1er mars, de 12 h à 15 h, fermé le mardi - (0)577 746 191 - ilristoro@castellodiama.com. Cuisine de saison et de terroir : pappa al pomodore, chianine arrostite... et vin de la cantina.
GUIDE PRATIQUE  
à voir
CASTELLO DI AMA  : Loc. Ama - Gaiole in Chianti (Siena), à 33 km de Sienne, 68 km de Florence
GALLERIA CONTINUA, San Gimignano
CHIANTI SCULPTURE PARK, SP 9, Loc. La Fornace 43/48, Pievasciata ; www.chiantisculpturepark.it
MUSEO DEL VINO, piazza Nini Tirrinanzi 10, Greve in Chianti ; www.museovino.it

à Gaiole
Hôtels de Charme
BORGO ARGENINALoc. Argenina - Gaiole in Chianti - www.borgoargenina.it/
CASTELLO DI SPALTENNAGaiole in Chianti - www.spaltenna.it/
Restaurants
BADIA a COLTIBUONO, Loc. Coltibuono, Gaiole in Chianti - www.coltibuono.com
IL CELLIERE A CASTAGNOLI, Loc. Castagnoli, Gaiole in Chianti  : www.ilcellieri.com

SUR LE SUJET : Exposition en 2011 : "How Wine Became Modern: Design + Wine 1976 to Now, "SFOMA" S. Francisco Museum of Modern Art www.sfmoma.org/exhib_events/exhibitions/406
LIEN de proximité  : VIGNOBLE en TOSCANE